Passer du rêve à la réalité

Je suis revenue il y a quelques jours de mon voyage en Italie qui s’est poursuivi une semaine. L’expérience fut très belle, car j’ai pu visiter plusieurs autres endroits !

Après le départ du groupe, mon père est venu me rejoindre à Rome. Nous sommes restés dans la capitale 2 jours. J’ai pu lui faire visiter quelques attraits touristiques que j’avais bien aimés dont le Colisée, la fontaine de Trévi ainsi que le musée du Capitole où l’on a une vue extraordinaire sur le Forum.

Paysage toscan

Paysage toscan

Ensuite, nous nous sommes dirigés vers la Toscane où nous logions dans un petit appartement situé sur un vignoble. Nous avons pu déguster de bons vins et manger des plats typiquement toscans !

L’ambiance était très différente de celle de Rome ! Aucune sirène de police ou d’ambulance ne s’y faisait entendre… De plus, le paysage était majestueux ! Le matin nous avions une vue splendide sur les montages et la végétation des arbres qui donnaient à l’air un parfum agréable. C’était un endroit paisible.

Village sur la côte amalfitaine

Village sur la côte amalfitaine

Nous avons ensuite été à Florence et sillonné la côte amalfitaine en voiture. Il arrivait souvent  l’on s’arrêtait sur le bord du chemin pour admirer le paysage à en couper le souffle ! Je me serais pratiquement crue en Grèce avec les maisons colorées sur les montagnes. Nous avons pu déguster des mets de fruits de mer.

Côte amalfitaine

Côte amalfitaine

Mon voyage a été le plus beau de tout ce que j’ai pu faire. C’est une expérience inoubliable d’avoir pu visiter autant d’endroits ! Autant avec le groupe qu’avec mon père.

Que dire enfin des cours d’italien? Malgré le fait que nous étions souvent fatigués après des journées bien remplies, ce fut très agréable ! En deux semaines, nous nous sommes attachées à la professeure, Stéfania.

Depuis mon retour, je regarde mes photos à plusieurs reprises chaque jour, ne pouvant m’empêcher d’ avoir le sourire aux lèvres. Les affiches du stage à Rome placardées sur les murs du cégep cet automne ont été l’élément déclencheur de ce voyage qui, au début, n’était qu’un rêve devenu enfin réel.

Catherine sur la côte

Catherine sur la côte

Par Catherine G.

Publicités

Roma 2014: mes coups de coeur

Rome est une ville si riche sur les plans historique et culturel que chaque nouveau séjour dans la Ville éternelle apporte des découvertes et des relectures qui renouvellent et enrichissent le plaisir de s’y trouver. Cette année, trois lieux m’ont amené à la frontière du choc de Stendhal.

Marc devant les fresques de la Farnesina, vues en trompe-l'oeil de Rome

Marc devant les fresques de la Farnesina, vues en trompe-l’oeil de Rome

D’abord, la Farnesina. Située à l’ouest du Trastevere, ce quartier outre-Tibre où s’installaient les étrangers, celle villa fut construite au début du XVIe siècle par Peruzzi (un assistant du grand Bramante) sur la commande du banquier siennois Chigi. Les fresques en trompe-l’œil du Salon des perspectives et celles peintes par Raphaël et ses élèves sont si gracieuses et charmantes qu’elles enchantent le visiteur ensorcelé. Un moment de pur bonheur.

Quelques stagiaires à la Farnesina

Quelques stagiaires à la Farnesina

Farnesina: fresques de Persée et la Méduse

Farnesina: fresques de Persée et la Méduse

Farnesina: fresque

Farnesina: fresque

Que dire du musée Borghèse (érigé dans le parc du même nom au début du XVIIe siècle), dont les collections sont si fastueuses que plusieurs visites sont requises pour les apprécier à leur juste valeur? La Vierge à l’enfant de Botticelli et L’amour sacré et l’amour profane du Titien sont les toiles qui ont le plus retenu mon attention, tandis que les extraordinaires sculptures du Bernin (son David, Apollon et Daphné et Pluton et Perséphone) m’ont une fois de plus mis en transes par leur précision inouïe et leur mouvement stupéfiant. J’allais écrire que se rendre à Rome sans fréquenter ce musée époustouflant (pour reprendre le qualificatif préféré de nos stagiaires!) est un crime contre la culture, mais je pasticherai Talleyrand en disant que c’est plutôt une faute.

Le groupe des stagiaires et Marc devant la villa Borghèse

Le groupe des stagiaires et Marc devant la villa Borghèse

Enfin, j’ai pu profiter d’un moment libre pour revoir l’émouvante église elliptique Saint-André-du-Quirinal, édifiée par Le Bernin au milieu du XVIIe siècle et où il aimait se rendre pour méditer au crépuscule de sa longue et fructueuse vie. Des jeunes gens échangeaient leurs vœux de mariage dans ce somptueux écrin au moment où j’y pénétrai, les sonorités de l’orgue faisant vibrer l’endroit et me plongeant dans un trop court instant de béatitude.

Roma sarà sempre Roma, et continuera d’éblouir ses amants à jamais.

Par Marc Simard

Danse, liberté… adieux et dernier souper

(Journée du vendredi 6 juin 2014)

Finalement, vendredi est arrivé. Le temps passe si vite en bonne compagnie. Aujourd’hui, rien de prévu à l’horaire : journée libre.

Hier soir était notre dernière soirée de libre : ainsi, pourquoi ne pas en profiter pour la dernière fois? Alyssa, Jessy et moi (les seuls courageux après notre grosse journée) avons décidé d’aller danser dans une boîte de nuit. Pourquoi aller à Rome et repartir sans avoir fait la fête une fois? Nous sommes entrés dans la discothèque à minuit et nous en sommes ressortis vers 3 h 30. Personnellement, j’ai adoré l’ambiance. C’est totalement différent d’aller danser dans les bars à Québec. Le seul point négatif : un verre coûte 10€. Ce qui n’est pas donné! Au final, une belle soirée .

Déjeuner Raphaelle

Capuccino et ciambella

Il est certain qu’après la soirée d’hier, j’étais bien contente de ne pas avoir eu à me réveiller tôt. À mon réveil, j’ai fait une partie du ménage de l’appartement et finalisé mes valises. Midi sonne, j’ai faim. Je vais au café du coin et prends un cappuccino et un beignet. De retour à l’appartement, je pars avec Elizabeth faire un tour de ville. Nous visitons le Trastevere. Vers 15 h, nous décidons de nous mettre en route pour nous rendre au cours d’italien. Problème : pas de métro à proximité. Nous prenons le bus pour nous rendre jusqu’au métro. Mais il est 17h quand nous arrivons enfin à l’école d’italien… Le cours commençait à 16 h. Houlala! Le dernier cours d’italien se termine. Nous disons au revoir à nos professeures (avec les larmes aux yeux pour certaines). Pour la dernière fois, nous prenons le chemin du retour pour les appartements.

Stage à Rome 2014 chez Pino

Les stagiaires et les profs sur la terrasse du da Pino alla Piazzetta

 

Pino servant le spumante

Pino, le propriétaire, servant le spumante (un délicieux vin rouge pétillant)

Arrivés à destination, tous se préparent : souper d’adieu. Chacune et chacun se mettent élégants. L’heure arrive. Nous partons en groupe pour le restaurant da Pino alla Piazzetta. Cinq services; il y en a pour tous les goûts; du bon vin. Wow! Le meilleur souper du voyage à mon avis. Le souper touche à sa fin.

Colisée nuit

Quelques stagiaires devant le Colisée, de nuit

Séance photo du Colisée et hop tout le monde fait dodo.

Demain seront les adieux!

Par Raphaëlle

Se perdre à Rome… pour la découvrir une dernière fois

Rome, le 6 juin 2014 (publié de Québec le 8 juin 2014)

Dernière journée où nous pouvions déambuler dans la Ville Éternelle. Tant de possibilités, d’explorations, de monuments à voir encore mais je décidai, avec trois des autres stagiaires, de profiter de notre temps libre pour faire quelques achats. Après un petit déjeuner sucré au café du coin et quelques minutes de marche vers le métro, nous décidons de visiter les rues près du Palazzo Vittoro Emmanuelle car nous nous souvenions qu’il y avait là plusieurs petites boutiques touristiques.

Perdus à Rome

Catherine, Audrey et Raphaël… perdus?

Nous débarquons donc, logiquement, à la sortie de métro «Vittore Emmanuelle » pour constater qu’il y bien là une place de ce même nom…. Mais pas de Palais. Quelques minutes passées à regarder la carte de la ville et à marcher un peu n’importe où et nous réalisons qu’en plus de nous éloigner de la bouche de métro, nous nous sommes trompés sur l’emplacement de l’édifice. Celui-ci est encore bien loin… mais nous ne nous résignons pas pour autant.

Après quelques arrêts de métro (vive le metro!) nous faisons une pause pour manger avant de repartir pour les boutiques que nous trouvons enfin… alors qu’il ne nous reste que quinze ou vingt minutes avant d’aller à notre cours d’italien.

Là se pose le deuxième problème de la journée : au détour d’une rue, notre groupe se sépare en deux. Croyant que les autres stagiaires ont pris le bus, j’embarque dans le prochain avec mon amie qui, un peu comme moi, n’a pas un sens de l’orientation très acéré. Direction le Vatican… ce que nous n’avions pas du tout prévu! Plusieurs mésaventures plus tard, nous débarquons finalement à la Piazza Bologna, là où se trouve le Centro Linguistico Dante Alighieri, notre école. Soulagés… et avec une quinzaine de minutes de retard.

Malgré cette mésaventure, je me dis avec le sourire qu’il fallait bien se perdre au moins une fois pendant notre séjour à Rome… et ça nous fera quelque chose à raconter plus tard !

Par Raphaël

Corrections finales

Correction!

Correction!

Si les stagiaires peuvent profiter de leur dernière journée à Rome, avec un peu de temps libre, les professeurs se plongent dans la correction des journaux de bord.

Ce soir, un  repas d’adieu aura lieu dans un restaurant typiquement romain de notre quartier. Ce sera l’occasion de savourer des plats romains (pas de pizza!) et de revenir sur les bons moments de ce cours-stage.

Par Julie GR

 

Une dernière journée remplie

Jardins de la villa Farnesina

Jardins de la villa Farnesina

Aujourd’hui était notre dernière visite, il me semble que hier encore nous déambulions pour la première fois dans la fabuleuse ville de Rome.

Villa Farnesina, fresque Amour et Psyché

Villa Farnesina, fresque Amour et Psyché

Nous avons vu le Château Saint-Ange, un mausolée qui a changé de fonctions plusieurs fois et où les papes se sont même réfugiés notamment lors du sac de Rome de 1527. Par la suite, la visite de la villa Farnesina a été un moment de pur plaisir autant pour les stagiaires que pour les professeurs.

Rue du Trastevere

Rue du Trastevere

Nous avons ensuite traversé le Trastevere et nous avons visité l’église Santa-Maria-in-Trastevere.

L'église Santa-Maria-in-Trastevere

L’église Santa-Maria-in-Trastevere

Rendus dans l’ancien ghetto de Rome nous avons pu voir la célèbre synagogue.

La synagogue de Rome

La synagogue de Rome

Notre visite s’est terminée sur le forum Boarium, où se trouvent d’anciens temples romains. Puis, nous sommes retournés au Circus maximus, où nous avions commencé nos visites. La boucle fut bouclée.

Le groupe des stagiaires devant les ruines du Palatin, sur le site du Circus Maximus.

Le groupe des stagiaires devant les ruines du Palatin, sur le site du Circus Maximus.

 

Ciao ragazzi !

Par Audrey P.

Ballade dans le Trastevere

Château et Pont Saint-Ange

Château et Pont Saint-Ange

Déjà jeudi, notre aventure tire à sa fin!

Ponte rotto, île Tibérine et dôme carré de la synagogue

Ponte rotto, île Tibérine et dôme carré de la synagogue

Aujourd’hui fût notre dernière journée de visites officielles. Nous profitons de nos derniers moments ensemble. Nous avons d’abord admiré le Château Saint-Ange, puis marché dans le Trastevere. Nous avons finalement vu le Tibre de près: quelle beauté! J’ai appris que sa couleur verdâtre est due aux fonds calcaires. Située dans le quartier qui abritait l’ancien ghetto juif, la synagogue est le seul édifice de Rome avec un dôme carré.

Alexane en pleine dégustation de son gelato

Alexane en pleine dégustation de son gelato

Mon gelato quotidien comprenait une surprise: la saveur « cookies ».

Au cours d’italien, nous avons joué à un jeu où il fallait deviner un personnage inscrit sur un post-it collé sur notre front en parlant italien.

L’heure du farniente est maintenant venue… On se revoit dans deux jours!

Par Alexane